Festival du Taro

 Plante nourricière par excellence

Racine de Taro - P.BacchetSuite au succès incontesté du dernier Festival du ‘Uru organisé en 2013 à la Maison de la Culture de Tahiti, celle-ci a souhaité réitérer l’opération en mettant à l’honneur cette fois-ci un autre légume local tout aussi célèbre, le « Taro ». Pour 2014, c’est donc le « Taro », également appelé le madère, le chou chine ou encore la Dachine, qui sera mis à l’honneur.

Le taro est un tubercule utilisé par de nombreuses civilisations comme aliment de base.Ma'a Tahiti - L.Teihotu En Polynésie, il fait partie intégrante du fameux « Ma’a tahiti », un repas traditionnel de fête comprenant des plats divers alliant saveurs sucrées et salées. Le Taro est considéré à juste titre comme le « roi des racines » en Polynésie française. Apporté d’Asie il y a de nombreuses années par les premiers navigateurs, ce tubercule est dès lors resté un aliment incontournable au sein du triangle Polynésien qui en compte actuellement pas moins de 29 variétés différentes. Aujourd’hui, il est une des productions agricoles les plus anciennes de nos îles. Il est cultivé tout au long de l’année sur nos terres fertiles un peu à la manière du riz, planté sur des terrains marécageux dans des fosses parfois profondes de 30 centimètres étant donné son grand besoin en eau et humidité.

Feuilles de TaroVisuellement, la plante de Taro possède une large racine de couleur rouge orangée. Elle offre également de longues tiges terminant sur de larges feuilles d’aspect vert bleuté. Dans la culture locale, c’est la racine de la plante qui est essentiellement consommée. Comparable à de la pomme de terre, le Taro (racine) est un aliment pauvre en protéine mais très riche en amidon avec un parfum tropical en plus bien entendu. Il peut d’ailleurs être cuisiné comme notre « Charlotte » nationale, cuit à l’eau ou en frite par exemple, à la différence près que le Taro possède une peau poilue contenant une substance irritante, d’où l’importance de bien l’éplucher et le laver. A maturité, chaque racine mesure près de 20 centimètres de circonférence pour un poids avoisinant 5 kilos.

Partage de recettes - G.LeBaconA l’occasion de ce premier festival du Taro, vous aurez donc la chance d’apprécier toutes les recettes possibles l’incluant. Cet aliment vous sera décliné sous toutes ses formes et vous pourrez lui découvrir des utilisations insoupçonnées. Ce festival aura lieu du 09 au 11 octobre 2014 à la Maison de la Culture de Papeete. Différents stands vous seront proposés afin de découvrir tous les secrets de cet incroyable tubercule. Vous pourrez également, comme il est souvent le cas dans ce type de manifestation, apprécier un concours du plus gros tubercule de Taro de Polynésie, une démonstration toujours impressionnante.

Des agriculteurs et autres cuisiniers chevronnés partageront avec vous tous leurs secrets de préparation tout en prenant un grand plaisir à partager avec vous les quelques histoires et légendes qui tournent autour du Taro. Il ne vous reste plus qu’à venir les rencontrer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *