Maupiti

Carte de MaupitiSituée à 315 km de Tahiti et à seulement 40 km de Bora Bora, Maupiti, de son ancien nom polynésien Maurua, est la plus occidentale des îles hautes de l’archipel de la Société et aussi la plus petite. Elle est également l’une des plus belles îles des Mers du Sud : le mont Teurafaatui, (également connu sous le nom de Nuupure) culminant à 380 m et d’une superficie de 13,5 km², émerge d’un lagon peu profond aux eaux transparentes entouré de longs motu aux plages de sable blanc. La seule passe accessible, Onoiau, se situe entre le motu Pitiahe et le motu Tiapa’a au sud de l’île.

Tout comme Bora Bora, cette île haute devient au fil des siècles un atoll, faisant ainsi apparaître des bancs de sable au milieu du lagon ainsi que des motu. Epargnée par le tourisme, vous n’y trouverez ni bars, ni discothèques, ni restaurants, mais bel et bien cette tranquillité, ce calme de la Polynésie d’antan ainsi que les paysages des cartes postales, le rêve… vous y êtes enfin !!!

En sortant quelques heures de la torpeur paradisiaque dans laquelle chaque touriste est plongé en atterrissant à Maupiti, vous pourrez apprécier les richesses archéologiques disséminées dans la végétation ou sur les motu (Auira, Tiapaa et surtout Paeao) dont regorgent cette île. Vous pourrez ainsi visiter une succession de marae le long du lagon, dont le marae des chefs Tefarearii, les pétroglyphes représentant les tortues dans la vallée de Haranae, les fortifications de la montagne Terama ainsi que les 16 sépultures du motu Paeao datées d’environ 850 après JC, vestiges les plus anciens découverts dans l’archipel de la Société. Les objets découverts dans les sépultures (herminettes, hameçons,…), similaires à ceux découverts en Nouvelle-Zélande, ont contribués à accréditer la thèse des migrations polynésiennes.

Une escalade d’environ 3 heures au mont Teurafaatui vous offrira un panorama inoubliable sur le lagon avec dans le fond Bora Bora, et même en cas de beau temps, Raiatea et Tahaa. Vous pourrez également découvrir la vie locale au gré de votre tour de l’ile (2h à pied) ainsi que la fabuleuse plage de sable blanc Tereia, située à l’opposé du village de Vai’ea, qui s’étend presque jusqu’au motu Auira situé en face.

Amoureux des plages, ne manquez pas celle-ci que l’on surnomme la plage des « amoureux » ! Le lagon de Maupiti offre également de magnifiques sites de plongée libre à ne pas manquer, notamment près de la passe de Onoiau située entre les motu Tiapaa et Pitiahe (attention au courant !).

Maupiti a été découverte par le hollandais Roggeveen en 1722, bien avant Tahiti, mais fut longtemps oubliée des européens. Maupiti est restée indépendante jusqu’à sa réunion à l’île de Bora Bora au début du 19ème siècle, réunion qui amena la religion protestante sur l’île .

L’île a été dévastée en 1997 par le cyclone Osea.

Maupiti vit aujourd’hui essentiellement de la culture des pastèques et de la récolte du coprah sur les motu. Maupiti est accessible par avion (Air Tahiti) avec 3 vols par semaine au départ de Papeete via Bora Bora ou Raiatea ou par bateau au départ de Bora Bora avec le Maupiti Express deux fois par semaine.

Prévoyez d’emmener de l’argent avant d’aller à Maupiti, la Banque de Maupiti n’est ouverte que lors du passage du représentant sur l’île. Vous pourrez ainsi profiter des succulents mets proposés par le snack restaurant du village Tarona qui tient également un bar sur la plage de Tereia ou des plats à base de poisson préparés par le snack « Chez Emile ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *