Le Tiki polynésien

Entre art et religion

Tiki de bois © R.SahuquetOriginaires des Marquises, les Tiki sont des statues présentes sur la plupart des îles polynésiennes. Ces sculptures en bois ou en pierre représentent Ti’i, l’ancêtre mi-humain mi-dieu qui selon les légendes fut le premier homme. Celui-ci est souvent représenté comme  un homme trapu aux bras tendus vers l’avant, les mains posées sur le ventre et les jambes repliées. Il possède habituellement une énorme tête qui symbolise sa puissance. Ses  gros yeux expriment quant à eux le savoir. Très expressif, ce tiki possède une grande bouche lui donnant un air parfois joyeux ou rude. Le tiki polynésien peut représenter un homme en entier ou bien seulement une tête selon la persévérance du sculpteur.

Souvent placés à l’extérieur des maisons, les tikis sont présents pour protéger les habitants. Toujours très attachés à leurs traditions, les Polynésiens respectent comme dans le passé ces statues protectrices. Dans les croyances populaires, il est dit que chaque Tiki possède sa propre personnalité : certains seraient ainsi maléfique tandis que d’autres bienveillants. Les formes et les tailles des tikis varient considérablement. Le plus grand jamais découvert en Polynésie mesure ainsi 2,35 mètres et est fièrement posé sur l’île de Hiva Oa aux Marquises, dominant le marae d’Oipona dans la baie de Puamau. A l’inverse, les plus petits se retrouvent sous forme de pendentifs de quelques centimètres fabriqués en os, nacre ou corail. Chaque Tiki a sa propre signification : si certains représentent la sagesse, d’autres symbolisent la fidélité, la danse, ou encore la force.

Les moaïs de l'île de PâquesUne des variantes les plus connues du Tiki est le Moaï, une statue de pierre monumentale installée sur l’île de Pâques. Ces moaïs diffèrent du tiki polynésien par leur imposante taille et leur aspect plus longiligne. La taille d’un moaï varie ainsi entre 2,5 à 9 mètres, pour un poids moyen de 14 tonnes. Comme pour le tiki, ces moaï sont des monolithes ; sculptés dans  un seul bloc de pierre. Généralement tournés vers l’intérieur de l’île pour protéger les villages, les 7 moaïs d’Ahu Akivi sont les seuls à faire face à l’océan. Ceux-ci représenteraient, selon les dires, 7 explorateurs arrivés sur l’île il y a de nombreuses années.

L'art du tatouage © F.CharreardConsidéré comme le «patron des sculpteurs », le tiki a également une forte influence dans l’art du tatouage polynésien. En effet, celui-ci a toujours largement inspiré les tatoueurs locaux dans la création de leurs motifs. C’est ainsi que sur les îles Marquises, on tatoue depuis toujours les hommes à la manière du « te patu tiki », en empruntant directement les dessins et les formes des tiki. Ces deux arts, la sculpture et le tatouage, sont encore aujourd’hui très liés : tous deux sont censés représenter « ce qu’il y a de plus profond dans l’Homme ».

Quoiqu’il en soit, le Tiki reste un symbole très puissant et très énigmatique de la culture polynésienne, possédant une véritable force spirituelle. Par conséquent, les visiteurs qui passeront par nos îles ne manqueront pas de repartir avec un petit tiki de bois, pour les protéger dans la suite de leur périple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *