La danse du feu

Une chorégraphie embrasée

Une danseur de feu polynésienPratiquée par de nombreuses civilisations à travers le monde, la danse du feu est un rite ancré dans la culture polynésienne. Exécutée par les adeptes, elle était une sorte de message envoyé aux divinités, telle une requête ou un remerciement. Selon d’anciennes croyances maohi, la danse du feu permettait aussi à la nature d’être fertile et abondante durant les saisons de récolte. Enfin, effectuée pendant les affrontements entre tribus du Pacifique, elle était un rituel guerrier de provocation et d’intimidation.

De nos jours, la pratique de la danse de feu est encore bien vivante dans nos îles. En effet, on ne peut imaginer aujourd’hui un spectacle de danse traditionnelle polynésienne sans une partie consacrée à la danse du feu. Celle-ci est devenue un  véritable spectacle à part entière.

Durant leur représentation, les danseurs de feu, seuls ou en groupe, exécutent des mouvements et des rotations cadencées avec une agilité et une rapidité à vous couper le souffle, faisant ainsi tournoyer les flammes dans la nuit. Personne ne reste jamais insensible à la magie scintillante de ces flammes dansantes au rythme des tambours.

Le couteau de feuHabillés en tenue traditionnelle, les danseurs effectuent leur chorégraphie à l’aide des couteaux de feu. D’origine samoane, ces couteaux sont des machettes dont les deux extrémités sont enveloppées de serviettes. Imbibées d’alcool, les serviettes sont enflammées pendant le spectacle. Un petit crochet termine la lame du couteau de feu, permettant alors d’accrocher deux couteaux entre eux pour danser avec un « double couteau », donnant beaucoup plus d’amplitude aux mouvements de l’artiste.

Cela semble tellement facile lorsqu’on les regarde, mais ne vous y trompez pas. Cette danse somme tout assez physique fait appel à la résistance des poignets et des bras de celui qui l’exécute et surtout à son entière concentration. Les brûlures arrivent parfois, pour rappeler au danseur que le risque est bien réel.

danse-feu-03Chaque année, la pratique de la danse du feu donne lieu à une compétition organisée au sein de l’hôtel Le Méridien de Tahiti, le « Te Ahi Nui« . Ce championnat, qui voit s’affronter des danseurs venus des quatre coins du Pacifique, a pour objectif d’élire le meilleur danseur de feu de Polynésie. La compétition remporte un vif succès à chaque édition avec des danseurs de plus en plus habiles et créatifs, et un public toujours venu en masse pour en prendre plein les yeux. Les  vainqueurs de cette prestigieuse compétition ont la chance de pouvoir représenter fièrement leur île pendant les championnats du monde de la discipline qui ont lieu plus tard à Hawaii.

Lors de votre séjour dans les îles du Pacifique, vous pourrez assister à ces spectacles enflammés dans les plus grands hôtels de la place qui sont de plus en plus nombreux à proposer ce genre de découverte pour le plus grand plaisir de nos visiteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *