Le Fafaru

Un met à couper le souffle

Le fafaru est un plat de poisson ancré dans la vie des Polynésiens. A l’image des escargots en France, du haggis écossais et du durian thaï, le fafaru fait parti des curiosités culinaires de Polynésie. N’imaginez donc pas un voyage dans les îles sans vous initier à ce savoureux met.

Autrefois, tous les Polynésiens le consommaient et utilisaient son eau comme assaisonnement. Aujourd’hui, la population a un avis plus partagé car ce plat a tendance, à cause de son odeur particulière, à repousser même les goûteurs les plus téméraires. Une chose est sûre, vous choisirez vite votre camp entre ceux qui en raffolent et les autres.

Sa préparation est simple comparée à sa dégustation.

Dans un premier temps, il faut placer de l’eau de mer dans un bocal (ou de l’eau salée) dans laquelle vous ajoutez quelques chevrettes (crevettes d’eau douce) que vous laissez macérer pendant deux à trois jours, au soleil de préférence.

Dans un second temps, filtrez cette préparation pour ne garder que le liquide dans lequel vous plongez à son tour du thon frais découpé en petits filets qui fermentera pendant 3 heures minimum, 8 heures pour un goût plus prononcé.

Votre fafaru « made in Polynésie » est maintenant prêt ! Ce plat accompagné de mitihue (pulpe de coco fermentée) se déguste à tous les repas et propose une saveur douçâtre légèrement piquante. Passez outre l’odeur et faîtes-vous votre propre opinion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *