Matarii i raro

La nouvelle saison de restriction

Autrefois, les Polynésiens vivaient au rythme d’une année divisée en deux saisons marquées par deux dates :
– le 20 novembre annonçait l’arrivée de la saison d’abondance, Matarii i ni’a ;
– le 20 mai indiquait l’avènement de la saison de disette, Matarii i raro.

Matarii i raroCes changements de saison ont toujours été des moments clé dans la vie polynésienne. Et dans quelques jours sera célébrée l’arrivée de Matarii i raro, la nouvelle saison de restriction.

Le jour de son arrivée est choisi, comme avant, selon des indications astronomiques précises liées à la coïncidence du coucher du soleil et de celui de la constellation des Pleïades. Les Polynésiens ont toujours porté beaucoup d’importance aux étoiles qu’ils liaient à la vie, l’abondance et la fertilité.

Ainsi, comme Matarii i ni’a il y a quelque mois, Matarii i raro sera l’occasion pour eux de célébrer leurs dieux lors de nombreux rituels alliant offrandes, chants et danses, le tout rythmé par les traditionnels toere (haut tambour). Cette grande célébration marquera la fin d’une saison humide propice à l’agriculture, la chasse et la pêche et préparera la population pour ce nouveau cycle de restriction. Par le passé, cette saison permettait à la nature de se régénérer et dans cet objectif certaines vallées se retrouvaient même frappées d’un tabu (interdiction d’y pénétrer).

Notons qu’aujourd’hui les Polynésiens ne souffrent plus d’aucune saison de disette avec le développement des échanges internationaux. Mais cela ne les empêche pas de célébrer cet évènement, comme pour rappeler aux nouvelles générations l’importance d’une consommation « juste ».

Les festivités des Pléiades prendront place cette année le 14 Mai à Papenoo, Tahiti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *