Tamanu

L’arbre providentiel

tamanu-01Le Tamanu, connu par les scientifiques sous l’appellation «Calophyllum inophyllum», est une plante indigène de l’océan Indien et du Sud-Est asiatique. Longtemps considéré comme une plante originaire de Polynésie française, le Tamanu est présent dans tous nos archipels. Cet arbre tropical peut atteindre 20m de haut avec un tronc très massif. Il présente des branches noueuses, une écorce brun-noir et du bois de couleur rouge. Il offre toute l’année des fruits sphériques de 3 à 4 cm de diamètre. Ces fruits sont de petites amandes recouvertes d’une coque mince et d’une pulpe comestible.

tamanu-02

tamanu-03Dans le passé, avant que les Polynésiens ne soient convertis au Christianisme, cet arbre était considéré comme une plante «sacrée». Il était ainsi placé autour des marae «royaux». La petite histoire explique que les Dieux profitaient tranquillement de l’ombrage de cet immense arbre lors des différentes cérémonies auxquelles ils venaient assister sur les marae (offrandes, sacrifices…). L’arbre offrait ainsi aux divinités un lieu de tranquillité à l’abri des regards indiscrets.

tamanu-04Depuis toujours, cet arbre est très utile au peuple polynésien. En effet, presque toutes ses parties sont exploitées. Son bois, d’une grande solidité, servait pour la construction des habitations, des pirogues et pour la confection de sculptures comme les fameux Tiki et autres Umete (vase de bois). Ses feuilles étaient utilisées après macération comme calmant ophtalmique. Ses feuilles jouissent également de propriétés cosmétiques permettant de parfumer le célèbre  Mono’i de Tahiti . Les jeunes pousses servaient quant à elle à traiter les brûlures.

tamanu-05Comme beaucoup de végétaux, l’aspect le plus intéressant de cette plante réside dans son fruit. En effet, ses amandes permettent de produire une huile «miraculeuse», l’huile de Tamanu . Sa préparation suit un procédé précis. Dans un premier temps, les fruits mûrs sont légèrement concassés afin de briser leur fine coque sans abîmer l’amande. Les amandes sont immédiatement extraites du fruit puis étalées en fine couche sur un séchoir exposé au soleil. Durant cette période de séchage, qui permet d’augmenter la teneur en huile des amandes, celles-ci doivent être protégées de toute forme d’humidité. Après presque deux mois sous le soleil, elles peuvent alors être pressées pour en extraire la précieuse huile. On estime que 100kg de fruits permettent de produire 18kg d’huile avec ce procédé artisanal.

Cette huile jaune-verte est une véritable huile miraculeuse possédant de nombreuses propriétés analgésiques et cicatrisantes. A Tahiti, elle est souvent utilisée pour lutter contre certaines allergies et affections cutanées (brulure, acné, herpès, craquelures…). Ces bienfaits ont été démontrés et étudiés par quelques chercheurs (Chevalier en 1951, Lederer en 1953…) et elle est aujourd’hui considérée comme un véritable remède naturel, anti-inflammatoire, antimicrobien, antibiotique doublé d’un antioxydant.

Il semble que le Tamanu soit véritablement un arbre providentiel pour les Polynésiens. N’hésitez pas à vous procurer un petit flacon d’huile lors de votre prochain voyage à Tahiti afin d’en apprécier vous-même tous les bienfaits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *