On prend de la hauteur…

Découverte des îles en drone

Vol au dessus de la passe de Tiputa Rangiroa © E.BonifaitDepuis quelques années, nous assistons dans le monde à une véritable démocratisation de la photographie et plus largement de tout ce qui est attrait à l’audiovisuel. En effet, avec l’arrivée de produits technologiques très développés et accessibles à tout public tels que les caméras embarquées « GoPro », la création de contenu audiovisuel est devenu le loisir de tout un chacun. Qui plus est, l’arrivée d’un nouveau « gadget » a accentué ce phénomène en offrant des perspectives illimitées à ces vidéastes amateurs… le drone.

Décollage de drone © Matarai photographyCe curieux objet volant piloté à distance a révolutionné l’audiovisuel. A la base créé pour la surveillance, l’utilisation du drone a rapidement été détournée, et s’il vous arrive d’en voir flotter au-dessus de vos têtes, il vole probablement pour nous offrir des images à couper le souffle. Avec 4 à 8 rotors, les drones les plus performants s’envolent au-dessus de 200m pour des images toujours renversantes, acrophobes s’abstenir ! (personnes ayant le vertige). Avec une prise en main facilitée et des prix abordables, ces produits technologiques sont désormais accessibles à tous.

La Polynésie n’est pas en reste face à cette tendance et quelques groupes de production se sont d’ailleurs spécialisés dans la création d’images aériennes assistées par drone. Les plus connus sont le groupe Matarai (signifiant les « yeux du ciel » en tahitien) ainsi que l’équipe TahitiFlyShoot qui compte dans ses rangs le célèbre photographe de surf, Tim McKenna, pour ne citer que lui.

Vol au dessus des raies et requins © Tahiti Fly ShootLa Polynésie est un endroit tout trouvé pour le survol de drone et la production de vidéoclip aériens. Ces machines volantes offrent un tout autre point de vue sur nos îles. La hauteur qu’elles atteignent permet de capturer toute l’intensité et les dégradés de nos lagons turquoise, le vert éclatant de notre végétation, et le bleu profond de notre ciel. En survol, la flore s’offre à nous tout comme la faune. Ils nous laissent apprécier l’aspect immaculé de nos terres et la dominance implacable de la nature. Les décors d’envol sont nombreux. Les îles hautes comme les atolls sont des terrains de jeu parfaits pour obtenir des palettes de couleurs illimitées.

Ces caméras volantes nous permettent de redécouvrir des paysages familiers avec un œil nouveau. Entre pilotage et photographie, ces drones guidés seul ou en binôme proposent une belle mise en avant de toutes les richesses naturelles dePresqu'île de Tahiti © Matarai Photography notre territoire. Ce n’est pas anodin si ces images sont de plus en plus utilisées par les établissements hôteliers, les prestataires d’activités et autres acteurs du tourisme local dans la promotion de notre destination.

Vous prendrez d’ailleurs plaisir à découvrir le nouveau vidéoclip du GIE Tahiti Tourisme et les différentes prises de vues aériennes des sociétés Matarai et TahitiFlyShoot.

NOTA : Si vous comptez investir dans votre propre drone, veillez quand même à respecter la réglementation en vigueur dans votre pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *