L’accueil polynésien

Chaleur et partage

Colliers de fleurs« Ia Ora Na » « Maeva » et « Manava » seront les trois premiers mots que vous entendrez en arrivant en Polynésie, où l’accueil est réputé pour être un des plus chaleureux au monde.

L’accueil fait partie des traditions polynésiennes et commence dès que vous montez dans l’avion en direction de Tahiti où les hôtesses d’Air Tahiti Nui vous offrent une fleur de Tiare, symbole de Tahiti et ses iles. En descendant de l’avion lors de votre arrivée, vous serez accueillis avec un collier de fleurs, par des chants au son du ukulélé et des danses de bienvenue.

La population est accueillante et chaleureuse, comme nul par ailleurs, et ce depuis de nombreux siècles. Remontons à l’origine de cette tradition afin de mieux la comprendre :

Tiare offerteLes explorateurs ayant découvert Tahiti notent tour à tour dans leurs récits d’expédition l’amabilité des habitants lors de leurs arrivés. Par exemple, le Capitaine Samuel Wallis qui fut le premier à arriver jusqu’à Tahiti le 19 juin 1767 fut accueilli avec des feuilles de bananiers en signe d’amitié et de paix. Les Tahitiens de l’époque accueillirent les explorateurs en véritable dieux, eux qui avaient bravé l’océan sur des milliers de kilomètres pour arriver jusqu’à ce paradis sauvage. Il semblait donc tout naturel pour la population d’offrir à ses voyageurs venus de loin des fleurs et une multitude de fruits exotiques.

Lors de son arrivée en 1768, Louis Antoine de Bougainville surnomma même Tahiti la « Nouvelle Cythère », en référence à l’île de naissance d’Aphrodite dans la mythologie grecque, en hommage à l’accueil chaleureux et à la douceur des mœurs tahitiennes.  Suite à son voyage, Louis Antoine de Bougainville écrivit le célèbre Voyage autour du monde de la Boudeuse publié en 1772, récit qui fera connaître Tahiti et ses iles dans le monde entier et participera à la création du mythe du paradis polynésien.

Pour les Polynésiens, l’hospitalité était sacrée : ils se devaient de réserver le meilleur accueil possible à ceux qui bravaient mers et océans pour venir jusqu’à eux et célébraient aussi le départ de leurs invités en cérémonies festives. Aujourd’hui encore, ce rite est conservé, et c’est un collier de coquillages qui est remis lorsqu’un proche quitte une île de Polynésie après avoir fêter le départ comme il se doit. Il n’est pas rare de voir à l’aéroport des Polynésiens avec des dizaines de colliers de coquillages autour du cou lorsqu’ils quittent leur île, que ce soit pour une autre île ou vers un autre pays.

Aujourd’hui, l’esprit de l’accueil polynésien s’incarne dans tous les établissements touristiques, que ce soient les grands hôtels de luxe ou la petite hôtellerie familiale et l’hébergement chez l’habitant. Accueil en musique et en couleursAvec plus de 250 établissements (pensions, chambres d’hôtes, faré et hôtels familiaux), la Polynésie offre la possibilité de vivre au rythme de la population locale. Dans les petites structures conviviales, les voyageurs peuvent découvrir la Polynésie authentique, partager le quotidien des habitants entre pêche, gastronomie locale ou encore apprentissage du tressage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *