La Polynésie se met au vert !

Si la couleur bleu lagon a fait la renommé de la Polynésie, les brochures touristiques pourraient bientôt changer de tonalité. Une nouvelle tendance est née à Tahiti et dans ses îles : la randonnée en montagne. Et le potentiel de la Polynésie est énorme dans ce domaine.

Photo Aito Rando

 

Voilà quelques mois, Jimmy a tout quitté : son job d’éducateur, son statut de fonctionnaire… et les quelque 2600 euros de salaire mensuel qui allaient avec. Tout ça pour… les vertes vallées tahitiennes. Actuellement en formation BPA (le brevet professionnel d’animateur, option guide de randonnées terrestres), il a décidé de monter, avec son père, guide expérimenté, Aito Rando. Avec eux, six entreprises et trois associations se partagent aujourd’hui le secteur très porteur de la rando de montagne à Tahiti et une quinzaine de guide travaillent en Polynésie.

Le déclic vert

Le manque d’investissements publics dans ce secteur explique en partie le désintérêt, dont ont longtemps souffert les montagnes polynésiennes.  » Très souvent, le foncier est privé et il est assez complexe d’y créer de véritables sentiers de randos « , regrette aussi Jimmy. Mais, peu à peu, les mentalités évoluent et l’activité prend de l’altitude.

Te Pari 2
Le Pari – Photo Aito Rando

Tout a commencé grâce aux raids, ces courses qui empruntent les rudes sentiers de montagne.  » Depuis une dizaine d’années, ils poussent comme des champignons à Tahiti, mais aussi dans les îles, commente Jimmy, de Aito Rando. Moorea, Raiatea, Tahaa, Bora Bora, et même Tubuai et Nuku Hiva… Il y en a presque un par mois maintenant !  » Du coup, les Polynésiens se réapproprient peu à peu leurs vallées et sont de plus en nombreux à s’adonner à la rando.

Des territoires encore vierges à découvrir

 » Les gens n’ont pas encore conscience de tout le potentiel existant, nuance Jimmy. En fait, ils se rendent compte de toutes les possibilités de randos qui existent quand ils viennent avec nous. Il faut savoir qu’on ne connaît aujourd’hui que 20% de l’île. Le reste n’a pas été visité depuis des siècles ! « 

Avec 220 vallées et une dizaine d’affluents pour chacune, Tahiti, à elle seule, est un terrain de jeu incroyable. De luxuriantes vallées, mais aussi des crêtes magnifiques, offrant à chaque courbe d’exceptionnels panoramas sur le lagon, des traversières… le programme de randonnée est d’une grande richesse.

Aorai
L’Aorai – Photo Aito rando

Les guides qui communiquent un tant soit peu connaissent tous un succès croissant.  » On cartonne, confie Jimmy. On est même obligé de renvoyer beaucoup des personnes qui nous sollicitent vers nos confrères ! « 

Par où commencer ? Trois randos de rêve à Tahiti…

Il n’y a pas que le lavatube, Te Pari, l’Ahorai et la Fatahua, les quatre randos les plus courues de Tahiti. Pour Jimmy, la rando qui représente vraiment l’île de Tahiti se fait dans les vallées, entre cascades et jungle.

Le top 3 de Jimmy :

  1. La Faraura (commune de Hitiaa) : avec quatre superbes cascades, dont un cirque de 180 mètres de haut.
  2. La Vaihi (commune de Hitiaa) : une vallée plus petite avec douze cascades en enfilades, entre 5 et 30 mètres. Une vraie impression de jungle vierge, avec descente en rappel.
  3. Faananu (commune de Tiarei) : très appréciée car très encaissée, avec 17 descentes en canyon, avec la possibilité de faire une jolie boucle.

Son conseil pour une rando accessible en famille

Te Faaiti, dans la vallée de la Papenoo, l’un des deux parcs territoriaux de Polynésie,  » le top du top de la rando familiale ».

Important : la randonnée en Polynésie n’est pas toujours une balade de santé. Une bonne condition physique et la présence d’un guide sont fortement recommandées.

 

Tarifs des randonnées à Tahiti: entre 5000 et 10.000 pour la journée complète selon les guides (tarif éventuellement dégressif)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *