Hawaiki Nui Va’a 2013

Fête de la pirogue polynésienne

Départ de la course © Tahiti Tourisme - G.BoissyCela fait au moins 3 mois que nous nous entraînons dur pour l’évènement, nous y sommes enfin ! Mercredi, la grande course de pirogue polynésienne la « Hawaiki Nui Va’a » débute. Evènement annuel très attendu, l’Hawaiki Nui est la course de va’a par excellence. Entre les participants, les spectateurs, le staff et les bénévoles, nous sommes au moins 5.000 personnes rassemblées pour la compétition.

Comme les années passées, nous voguerons dans l’archipel des Iles Sous le Vent, entre Huahine, Raiatea, Tahaa et Bora Bora. Samedi, les pirogues étaient nombreuses à embarquer à bord du cargo « Tahiti Nui IX » pour être acheminées à Huahine. Cette 22ème édition promet d’être à nouveau un succès.

En plein effort © Tahiti Tourisme - C.DurocherLes chiffres viennent d’ailleurs de tomber, nous serons 118 équipages sur l’eau. C’est un « beau combat » qui s’annonce entre les 71 équipages seniors, 17 vétérans, 17 juniors et 13 dames. Les équipes de Shell va’a, EDT va’a et la team OPT partent comme favoris, mais nous espérons tous chambouler ces pronostics. L’intérêt de cette course est de s’affronter sur tous les terrains, aussi bien en plein océan que dans les lagons paisibles.

Comme toute compétition sportive, l’Hawaiki Nui est un évènement toujours très festif. Nous rencontrons des passionnés de va’a du monde entier. Cette année, certains viennent de France, des Etats-Unis et d’Allemagne. Ils participent tous à leur manière au développement de ce sport. C’est aussi l’occasion de rencontrer la population des îles, toujours très engagée dans l’évènement. Après tout, c’est un peu la « Coupe du monde du va’a ».

Parterre de pirogue © Tahiti Tourisme - C.DurocherAujourd’hui, nous avons passé une étape importante de la course, la pesée des pirogues. Arrivées à Huahine, les pirogues de tous les équipages sont pesées par le comité organisateur. L’objectif est d’équilibrer le poids de toutes les embarcations pour empêcher toute forme de tricherie. Le poids minimum étant fixé à 150 Kg, les pirogues trop légères se voient lestées. Quant aux pirogues plus lourdes, elles sont bien évidement naturellement pénalisées sur le plan d’eau. Cela montre bien l’importance grandissante de la fabrication de nos pirogues. Comme dans toute compétition, le matériel a aussi sa part dans la victoire.

Au vu des chiffres annoncés, la difficulté sera comme souvent de se frayer un chemin entre les pirogues et nombreux bateaux suiveurs. Pour cela, les itinéraires et la stratégie choisis ont toute leur importance, mais je n’en dirai pas plus quant à la nôtre. Parfois jugée comme une « course de fous », rappelons que sur trois jours, nous devrons parcourir 129 km à la seule force des bras.Ligne d'arrivée © Tahiti Tourisme - C.Durocher Et comme chaque équipage, nous espérons secrètement rafler le premier prix (1.200.000 xpf) et battre par la même occasion le record de la course de 9 heures et 35 minutes, pas une mince affaire !

La pression, qui monte petit à petit, sera à son apogée mercredi (06 novembre) lors du départ de la première étape. Quoiqu’il en soit, nous souhaitons bonne chance à tous les équipages !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *