Teahupoo, au delà des limites

Enorme. Monstrueuse. Unique… Le monde du surf ne manque pas de superlatifs pour décrire la mythique vague de Tahiti. Fin juillet, le monstre s’est réveillé, attirant les « free surfeurs » du monde entier et un défilé de performances pour le moins originales, mêlant moto cross et combinaison de feu… Une saison détonante en perspective, à quelques jours seulement de la Billabong Pro, septième et incontournable étape du WCT, qui doit débuter le 14 août à Tahiti.

Teahupoo s’est réveillée au matin du 22 juillet, donnant le départ d’une saison de glisse qui s’annonce sous les meilleurs hospices. Une houle magnifique de sud-ouest, un grand soleil, il n’en fallait pas plus pour attirer les curieux et, évidemment, les chasseurs de grosses vagues. Mais pas seulement…

Repousser les limites

Keala Kennely, la surfeuse hawaïenne qui connaît bien le spot de Teahupoo pour avoir été la première femme à y pratiquer le surf tracté,mais aussi pour s’y être très sérieusement blessée en 2011, a attendu plusieurs heures ce 22 juillet avant de se jeter à l’eau. Finalement, elle a raflé l’une des plus belles vagues de ce début de saison. Un ride qui restera dans les mémoires, tant la performance repousse les limites du surf féminin de l’avis de nombreux observateurs…

kennelly
Photo Kennelly / source : http://www.theriderpost.com/water/surf/keala-kennelly-surfe-une-vague-geante-et-bouleverse-le-monde-du-surf

Toujours dans les bons coups, la marque Red Bull n’aurait pour rien au monde raté le rendez-vous de Teahupoo… Dans le cadre du tournage du film « Who is JOB 5.0″, elle a demandé à un autre Hawaïen, JamieO’Brien, de dévaler Teahupoo… en flammes. Le dos enduit de gel inflammable, le surfeur professionnel a dévalé la vague, s’offrant, de son aveu,  » la meilleure vague de sa vie « …

photo_JOB
Photo Jamie O’brien / source : http://www.redbull.com/us/en/surfing/stories/1331736524202/jamie-obrien-surfs-on-fire

Toujours plus fou, toujours plus… inutile, diront certains ! C’est en motocross que l’australien Robbie Maddison, habitué des records de l’extrême,s’est lancé à l’assaut de Teahupoo. Fruit de deux années de préparation, cette performance, qui se rapproche plus de la cascade que du surf, dénoncent les puristes, a néanmoins été largement relayée. Au vu des images, on comprend le buzz suscité par l’australien…

Il faut aujourd’hui compter environ dix jours d’attente au moins pour louer les services des taxi boats du spot de surf et s’approcher du « break point » de Teahupoo. Vous pouvez tenter votre chance au 87.75.11.98 ou sur www.teahupooexcursion.com.Sinon, rendez-vous est pris pour la prochaine Billabong Pro, du 14 au 25 août, pour voir à l’œuvre les 36 meilleurs surfeurs du monde, dont Michel Bourez,l’enfant du Pays !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *