Festival des Marquises : retour aux sources à Hiva Oa

L’ile de Hiva Oa accueille du 16 au 19 décembre le 10ème festival des arts des iles Marquises. Avec un fil conducteur tout trouvé pour les festivités de cette année qui doivent réunir plus d’un millier d’acteurs : « le retour aux sources ». Un pléonasme, pour ces iles hors du temps et de l’espace.

C’est LE temps fort culturel des Marquises. Tous les quatre ans une ile reçoit des délégations venues de tout l’archipel pour célébrer l’artisanat, la danse et la musique marquisiennes. L’occasion rêvée pour ces iles du bout du monde qui ne se laissent pas facilement approcher de montrer à quel point elles possèdent une identité culturelle d’une force et d’une richesse à couper le souffle. On en frisonne…

Vidéo de présentation de l’édition 2015 du Festival des arts des Marquises

A la découverte de « l’autre Polynésie »

L’éloignement de l’archipel des Marquises (Hiva Oa est à quelques 1600 kilomètres de Tahiti !) en fait un archipel peu fréquenté, et donc très préservé… Ici, les iles sont restées quasi vierges et on peut croiser le matin quelques écoliers venus d’une vallée voisine, prenant la route de l’école à cheval… Ici, des rivages sans lagon bravent la houle et les alizées, tantôt falaises, tantôt sablonneux à la faveur de majestueuses vallées qui viennent plonger dans des eaux plus abritées. C’est dans ces vallées que l’on retrouve les principaux villages.

Au cœur de ces villages, renait depuis quelques années une culture que les missionnaires qui se sont succédés avaient semblé enterrer. Loin s’en faut. Le festival des iles Marquises et le thème de l’édition 2015 Haahua i te tumu (Retour aux sources) illustrent bien cette réalité.

Incarné par l’artisanat, ce retour aux sources se révèle aussi et surtout dans les arts. Une génération de tatoueurs (et de tatoués !) de danseurs et de musiciens a pu renaitre de ses cendres et s’exprime aujourd’hui avec une puissance et une ardeur inouïes, qui ne peuvent laisser insensible. Les danses traditionnelles de l’oiseau (haka manu), du cochon (mahau) et surtout celle du guerrier (putu) vous emportent inéluctablement, mises en scènes par des corps (et parfois même des visages !) superbement tatoués, portés par une musique et des chants dont on ressent toutes les vibrations…

Visiter la Polynésie sans passer par les Marquises, c’est un peu découvrir le Portugal sans le fado ou la Chine sans sa Muraille. Autant dire que l’escale est incontournable ! Et le Festival des arts des Marquises est une occasion rêvée de le faire. Attention, il n’a lieu qu’une fois tous les quatre ans !

Tout le programme de la 10ème édition du festival des Marquises, du 16 au 19 décembre, est à trouver par ici : http://www.festivalmarquises2015.pf/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *